19 mars 2009

Mercredi c'est ravioli

200199857_002Des mômes ! Partout. Qui calinent, qui mangent comme des saguins, qui chialent sans retenue (à mon grand désaroi).Des poussettes qui bloquent le passage, le Mc Do plein à craquer, les chewing-gums Malabar qui collent aux escarpins. Merde ! c'était mercredi hier. Je deteste le mercredi. Et je deteste encore plus le mercredi ensoleillé. Ce fameux jour où les parents ne savent pas quoi faire pour éviter de rester enfermé avec leurs enfants, et vous font partager leurs niaiseries en tout genre. On les trouve partout, impossible d'y échapper. En bas de chez soit (ça encore, de voir papa apprendre à faire du vélo, c'est chou ... surtout quand le môme tombe et chiale .. Haha ! Là au moins, c'est de la chialerie hautement méritée!), mais aussi dans les transports en commun où  l'on regrette amérement de ne pas avoir le permis pour éviter ces moments desepérés ; la mére qui tente d'avoir un temps soit peu d'autorité sur son enfant qui veut absolument jouer avec son sac à main qu'elle cramponne avec bravour. Si j'avais l'permis, j'pourrais leur fiche la trouille malencontreusement quand ils traversent sur les passages pietons, en donnant des malheureux coups d'accelérateur ou de klaxon. C'est pour rendre service aux parents, l'enfants complètement apeuré fermerait enfin son clapet, et finirait par la manger, sa compote banane-fraise et sa clémentine, faut l'dire hein, comme on le dit à la téloche, faut manger 5 fruits et légumes par jour. Haha, pour rendre service, dis-je. On les croise aussi dans des endroits innatendus. Comme dans un bar-café, par exemple, où certains tenteraient desepérement de se détendre apres une matiné de boulot merdique, où le client monsieur X n'a pas laché l'affaire, ou bien aprés un énième entretien raté qui va pousser son épouse à le quitter. Moi, j'veux juste un diabolo violette, "avec une paille s'vouplait" et profiter de ce moment avec mes amis, en refaisant le monde, autour de notre nombril -comme toujours-. Mais non. Y'a ce petit garçon blond aux grands yeux bleux qui paraissait mignom au départ. Qui te fixe avec son air de tête à claque, et qui s'agite en montant sur les scieges, et en courant un peu partout, histoire de t'agacer et de te stresser. Les regards que tu jettes à sa mére -tu vas l'détendre ton put*in de morveux ?-ne changerons rien nan. On les rencontre supporte aussi dans les magasin de fringues. Si si. Où la mére sait qu'elle va galérer pour pouvoir prendre un peu de temps pour elle, se racheter un pantalon ou deux histoire de se rhabiller.Ben non, parce que le petit merdeux aura une envie de ... "maman, j'ai envie de faire caca !", et qu'il faudra rentrer plus tôt que prévu pour ne pas avoir de cadeau dans le pantalon de son môme. J'aime pas le mercredi. Il faut supporter la vie merdique des méres, et c'est loin de m'enchanter. Alors moi le mercredi, je m'abtiens, et je reste cloitrée chez moi. Pas de merdeux à l'horizon, juste le calme, le plaisir d'être jeune sans enfants, se lever à n'importe quelle heure, et manger des raviolis dans la casserole meme, avec une tonne de gruyére ...


Posté par onetruehell à 12:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Mercredi c'est ravioli

    eh ben je te conseille de relire ce mail quand tu auras toi aussi des enfants !!

    Posté par VIVI, 19 mars 2009 à 12:53 | | Répondre
  • Oulà ! ce blog n'existera sans doute plus quand j'aurais des enfants, si toutefois j'en ai un jour !

    Posté par OTH, 19 mars 2009 à 15:44 | | Répondre
Nouveau commentaire